Financements

L’école doctorale de droit et de science politique propose des financements spécifiquement dédiés à la prération du doctorat. Toutefois, ces financements, en nombre nécessairement restreint, ne constituent pas une condition nécessaire à l’inscription en doctorat. Certains doctorants préparent ainsi leur thèse tout en exerçant une activité professionnelle (enseignant, juriste d’entreprise, avocat, fonctionnaire de l’administration centrale ou territoriale …). 

 

 

Les principaux types de financement

Le contrat doctoral

Le contrat doctoral est un contrat de travail à durée déterminée de 3 ans. Il permet au doctorant qui en est titulaire de se consacrer pleinement et exclusivement à ses travaux de recherche pour la préparation de sa thèse. 

 

Les allocations régionales 

Les régions Bretagne et Pays de la Loire attribuent des allocations de recherche doctorales dont le montant et les modalités son équivalent aux contrats doctoraux.

 

CIFRE

La convention CIFRE est un dispositif permettant à un doctorant, rattaché à un laboratoire de recherche, de réaliser sa thèse en étant rémunéré par une entreprise privée.
Les conventions CIFRE associent, autour d'un projet de recherche, qui conduira à une soutenance de thèse de doctorat, trois partenaires : une structure (entreprise, collectivité territoriale ou association), un jeune diplômé, un laboratoire. 
Elles s'adressent aux entreprises qui s'engagent à confier à un doctorant un travail de recherche en liaison directe avec un laboratoire extérieur. L'entreprise signe un contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée de 3 ans et verse au doctorant un salaire supérieur ou égal à 23 484 euros annuel.

Les informations relatives aux conventions CIFRE sont disposnible sur le site de l’ANRT.

 

Autres sources de financement dédié à la thèse

Les associations et fondations peuvent également financer des thèses.